AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Après un petit débat sur les réservations, nous avons décidé de les autoriser ( que ce soit avatar ou scénario ) pour trois jours. Merci, le staff de betwapples.

Partagez | 
 

 I still miss you... A little bit { Jaylee }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheryl M. Richardson

avatar

ϟ posts : 57
ϟ je suis arrivé(e) le : 13/03/2011

MessageSujet: I still miss you... A little bit { Jaylee }   Mar 26 Avr - 2:23

Une semaine. Voilà maintenant une semaine que ma mort avait été annoncée aux nouvelles. Du moins, aux États-Unis, ou en fait, je n’en savais pas grand-chose au bout du compte. Pourquoi ? Parce que je n’avais pas osé regarder quoi que ce soit. Je ne voulais même pas regarder les coupures des journaux concernant l’accident d’avion. D’accord, normalement, je devrais n’en avoir rien à faire, mais étrangement, je me sentais mal, je me sentais bizarre à l’idée de croire que l’ancienne moi était morte dans cet accident d’avion, comme tant de personnes le pensaient. Pour le moment, nous n’étions pas beaucoup à connaître la vérité; Jaylee, qui avait pensé à tout ce plan, et moi je l'avais suivie, et maintenant, me voilà.

Pendant une semaine, ce qui m’avait occupé le plus, c’était deux choses; l’emménagement, et l’attente. L’emménagement, parce que je devais commencer une nouvelle vie. Malgré un compte en banque assez rempli des salaires de mes films, campagnes de publicité et autre, je ne pouvais pas rester sans avoir d’emploi, ça pourrait être trop douteux. J’avais donc trouvé un emploi de serveuse au Starbuck’s du coin, et j’étais en formation depuis quelques jours. Honnêtement, je me félicitais d’être naturellement sympathique, et de savoir encore jouer la comédie si jamais quelqu’un me déplaisait. Je me remerciais aussi d’avoir joué, adolescente, le rôle d’une serveuse dans un café, parce que même si ça ne m’apprenait pas totalement comment le tout fonctionnait, cela me permettait de savoir un peu comment l’ambiance générale était, au minimum.

L’emménagement avait également été dans mon cas au niveau des achats pour la maison et pour mon propre confort. Avant d’acheter quoi que ce soit, je m’étais procurée une voiture. Je m’étais contentée d’une voiture de base, mais pratique. Ma BMW me manquait déjà, mais je ne pouvais pas me permettre de me promener en ville avec une voiture neuve et luxueuse, alors que pour le moment, je n’en avais vu nulle part. Mon multi-segment ferait amplement l’affaire. Puis, j’avais acheté tout le nécessaire pour meubler ma nouvelle maison. J’avais eu besoin de conseils, puisque je n’avais jamais fait cela auparavant, mais au bout du compte, le tout me plaisait bien, jusqu’à ce que je me rende compte que ça ressemblait beaucoup trop à mon appartement de Manhattan, et que soudainement, j’étais bien seule dans cette maison qui semblait beaucoup trop grande pour une seule personne.

Mise à part l’emménagement, l’attente m’avait pris également beaucoup de temps. L’attente de deux choses en particulier; premièrement, j’avais envoyé une lettre à Shane pour lui faire part de la situation, pour lui dire que je l’attendais, que je voulais que nous passions notre vie ensemble. Cependant, lui, était-il prêt à quitter sa vie pour venir me rejoindre ? J’aimais croire que s’il ne voulait pas venir jusqu’au bout du monde avec moi, il ne m’aurait jamais demandée en mariage, mais d’un autre côté, je craignais qu’il m’en veuille que je sois partie, prétendant être morte, sans rien lui dire. Je craignais que si je n’étais plus qu’une simple serveuse dans un café d’une petite ville perdue plutôt qu’une grande actrice qui possède sa demeure à Los Angeles et un appartement à New York, il ne voudrait plus être avec moi. J’avais envoyé la lettre en courrier prioritaire, express, bref, tout ce qui me permettait d’acheminer la lettre le plus rapidement possible. Ça faisait une semaine que j’étais sans nouvelles, et je commençais vraiment à désespérer. Toutefois, je gardais toujours une lueur d’espoir, jusqu’à ce que j’aie un refus, ou bien une visite, de sa part; je portais toujours ma bague de fiançailles, et je savais qu’elle ne me quitterait probablement jamais.

Heureusement, je n’aurais plus à attendre trop longtemps pour voir un visage familier arriver dans ma nouvelle vie; quelques jours auparavant, ma demi-sœur, Jaylee, m’avait dit qu’elle allait arriver dans un moment pour venir s’installer à Lawazee. Elle aussi, elle laissait tout derrière elle pour me suivre, et ça, je ne pourrais jamais assez la remercier. Je lui avais déjà préparé un espace dans ma maison, le temps qu’elle se trouve une demeure pour elle. Je lui avais bien dit qu’elle pouvait rester tout le temps qu’elle le souhaitait, peu importe si Shane venait me rejoindre ou non.

Après ma journée de travail, j’étais donc partie chercher Jaylee à l’aéroport, et je l’avais ramenée directement chez moi. J’ouvris donc la porte, j’emmenai une partie de ses valises, et je dis, sur un ton un peu gêné : Je n’ai pas encore totalement terminé la décoration, ta chambre est à l’étage.. Oui, ça paraissait que je ne m’étais pas encore totalement habituée à me débrouiller toute seule, mais j’étais contente de revoir ma demi-sœur, et je m’empressai de lui demander : Alors, comment tu vas ? Comment, tout ça, s’est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beautiful-lie.forumactif.fr
T. Jaylee Eastwood

avatar

ϟ posts : 44
ϟ je suis arrivé(e) le : 20/04/2011

MessageSujet: Re: I still miss you... A little bit { Jaylee }   Jeu 28 Avr - 4:33

Allongé sur mon lit je ne cessait de regarder mon téléphone portable en espérant fortement recevoir un appelle ou ce ne serais-ce qu'un qu'un message de Kyle. Je lui avais annoncé hier après-midi que je partais rejoindre ma sœur à Lawazee et je lui avait demandée de me suivre et il avait refusé, nous étions fiancé depuis un petit moment et sommes amis depuis la petite enfance et même si nous avions régulièrement des petites disputes sans importances je pensais qu'il m'aimait assez pour me suivre mais apparemment non et sa m'avais mis le morale à Zéro. Mon avions décollait se soir et je n'avais pas encore eu le courage de faire mes bagages, ni de me lever d'ailleurs alors qu'il était presque midi et qu'habituellement je me levais de bonne heure. Je faisait un effort monstre sur moi pour ne pas pleurer me disant que de toute manière sa ne changerais à rien, que Kyle à pris se décision et qu'il serait étonnant qu'il change d'avis.

Deux heures de l'après-midi, il était fin temps que je me lève, mais je n'avais pas le cœur à manger alors je sauta le repas et partit directement sous ma douche que je prenais habituellement bien chaude, là je l'avais mis à la température la plus basse possible et y resta pendant une bonne heure. Pendant que l'eau froide coulait sur mon corps je m'empêchait de penser à quoi que se soit d'autre qu'au fait que j'allais retrouver ma demi-soeur qui devait se retrouver un peu seul là-bas et ceux un peu à cause de moi puisque partir étais mon idée et qu'après tout, elle aussi était partit sans son fiancé. Douche prise il fallait maintenant que je m'habille, et sincèrement je pris la première tenue qui me passa sous la main, un survêtement, un débardeur et le gilet assortit au survêtement. A vrai dire à se moment précis, je ne ressemblais pas à grand chose mais je m'en fiche à près tout je ne devais plaire à personne, ce fut d'ailleurs la raison pour laquelle je ne pris pas la peine de me maquiller et me coiffa très rapidement.

Dix-sept heure, je commence enfin à faire mes valises, rangeant soigneusement et méthodiquement toute mes affaires. Au départ j'avais eu un peu de mal à voir par où j'allais commencer, puis tout est venu tout seul, les vêtements, les babioles, les vidéos, l’électronique et les photos... ha je me suis mis à en regarder une puis deux et me voilà arriver sur nôtre album, et je peux dire qu'il es immense, vingt trois ans d'amitié, enfin d'amitié et d'amour, mais ce qui est beau et magique dans nôtre relation, enfin ce qui était, c'était que même si nous étions en couple on était en même temps l'ami de l'autre à qui on pouvait se confié... Les larmes commençaient à monter, je secoua alors la tête et ferma brutalement l'album et le rangea. A quoi bon se faire du mal pour rien ?

Mes valises étaient enfin prête, il faux dire que j'en avait vraiment beaucoup, alors j'avais appelé un Taxi pour qu'il m'emmène à l'aéroport et j'avais bien stipulé qu'il fallait un grand coffre. Le Chauffeur de taxi était un petit jeune d'une vingtaine d'année tout comme moi, il avait été très gentil tout le long de la route, on avait chacun discuté de nos vie, d'ailleurs sa fait drôle car je ne suis pas habitué à me dévoilé autant à une personne, mais lui m'inspirait une certaine confiance et compati. Lui, n'avait pas eu une vie facile contrairement à moi, Né dans une famille nombreuse, dans laquelle on ne s'occupait pas du tout de lui, tellement que c'est parents l'on un jour oublier dans une station service dans laquelle ils c'était arrêté lors d'un départ en vacance alors qu'il avait treize ans. Là il fut adopté par le monsieur qui tenais la station service, mais il l'utilisait pour travaillé et le maltraiter. Il est donc partit de lui même et c'est trouver ce petit job de Taxi-man pour pouvoir gagner un peu d'argent.

Arrivé à l’aéroport je donna mon numéro au jeune homme au cas où il aurait envie de discuter et fila droit vers la porte du grand centre. J'enregistrai mes bagages et fit tout ce qui restait à faire puis attendis dans la salle d'attente. Je mis ma musique , ouvrit mon livre et commença à ne plus être de ce monde. Soudain une personne me tapota l'épaule «  Mademoiselle, il est tant de rentrer dans l'avion, tout les passagers sont déjà à l’intérieur » «  Oh excusez moi madame, je n'avais pas vu ». Je me fis alors toute petite en entrant dans l'avion . Je pris place sur le siège qui était inscrit sur mon billet. J'étais près du hublot, la place que je préférait, et à mes côtés se trouvais un petit couple de vieillard qui étaient adorable à se tenir la main comme un couple d'adolescent.
Le voyage se passa tranquillement, en faite j'ai dormi tout le long donc je n'ai pas vu le temps passé. Lorsque le moment atterrissage fut annoncé j'eu un moment d'appréhension, pas par peur que l'avion ne s'écrase, mais du fait que maintenant c'était officiel, j'emménagait à Lawazee.
Ma sœur était venu me chercher et avait été à l'heure, comme d'habitude. Elle m'avait directement emmené chez elle. « Je n’ai pas encore totalement terminé la décoration, ta chambre est à l’étage. » «  C'est pas grave c'est déjà super jolie chez toi. Et merci pour ma chambre, mais ne t'en fait pas j'essayerais de me trouver un logement rapidement » Je lui fit un petit sourire et on se posa sur son canapé « Alors, comment tu vas ? Comment, tout ça, s’est passé ? » Les yeux en l'air je réfléchissait à ses deux questions et toute suite la réponse m'apparut comme une évidence : Kyle. Biensure je n'allais pas me pleindre auprès de ma sœur qui elle aussi avait laisser son fiancé, alors je lui fit un petit sourire, qui n'étais pas vraiment sincère mais qui essayait d'y ressembler «  Oui oui sa va , et j'ai même trouver un taxi assez grand pour mettre mes affaires et j'ai sympathiser  avec le chauffeur et toi ? Comment tu te sens depuis ton arrivée ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl M. Richardson

avatar

ϟ posts : 57
ϟ je suis arrivé(e) le : 13/03/2011

MessageSujet: Re: I still miss you... A little bit { Jaylee }   Ven 29 Avr - 4:31

Cela pouvait sembler complètement ridicule, mais j’étais un peu nerveuse de me retrouver devant ma sœur, ici, aujourd’hui. En fait, je me sentais plutôt mal pour deux principales raisons, et pour ces deux raisons, je sentais que l’ambiance entre nous deux allait probablement être étrange, voire froide, chose qui ne nous était jamais arrivé avant aujourd’hui. Premièrement, ce n’était absolument rien contre Jaylee, j’avais beaucoup de mal à m’adapter à cette nouvelle vie, même si je ne le laissais pas paraître pour ne pas attirer les soupçons sur ma véritable identité. L’idée de Jaylee était géniale, et l’idée d’avoir une vie tranquille, loin de tous les regards, d’être une personne soi-disant normale, c’était quelque chose qui me mettait de moins en moins à l’aise. Pourquoi ? Parce que je me rendais compte que d’une certaine façon, je n’avais jamais eu une vie très normale. J’avais commencé à jouer dans des films quand je n’avais que dix ans, et même avant cela, mon père m’emmenait à plusieurs soirées auxquelles il assistait.

Cette nouvelle vie dans une petite ville était difficile quand il s’agissait d’une totale rupture plutôt que d’un simple retour aux sources, parce que ma source, ce n’était pas ça, ce n’était pas ici, ça ne ressemblait à rien de ce que j’avais vécu auparavant. Ma source, c’était un photographe qui me suivait le matin quand je sortais pour faire mon jogging matinal, les entrevues en après-midi, le repas dans un grand restaurant le soir, la fête la nuit, et quand je prenais congé, du temps sur un bateau, ou quelque part où même si j’osais croire que personne ne nous voyait, je passait quand même du temps avec mon amoureux, mon fiancé, Shane. Ce dernier, il avait su, en quelques sortes, c’était quoi, une vie soi-disant « normale », mais pas moi. Il avait toujours réussi à l’accepter, et c’était une des choses qui faisaient que je gardais les pieds sur terre, que je l’aimais de tout mon cœur aussi. Mais aujourd’hui, il n’était pas là pour m’aider à rentrer dans cette réalité, c’était plutôt cette nouvelle réalité qui me rentrait dedans.

Ensuite, je me sentais réellement mal à l’égard de Jaylee. Je savais que dans son plan pour que je ne supporte plus toute la pression des paparazzis, il était prévu qu’elle vienne me rejoindre ici, à Lawazee, pour ne pas avoir cette pression médiatique autour d’elle également, mais ce qui n’était pas dans le plan, c’est que son fiancé, Kyle, ne vienne pas avec elle. Normalement, elle devait prétendre devoir passer du temps loin des États-Unis, et cela aurait été tout à fait plausible que Kyle la suive. C’était son fiancé, il aurait dû être prêt à la suivre jusqu’au bout du monde. Apparemment, ses rêves avaient primé sur tout cela. Maintenant, c’était moi qui se sentais égoïste dans toute cette histoire. Je me sentais égoïste de ne pas avoir été capable de me contrôler, de ne pas avoir supporté toute cette attention. Je n’aurais eu qu’à me tenir tranquille quelque temps, et peut-être que tout cela se serait calmé. Je me sentais faible, lâche, et maintenant, je risquais gros; j’avais perdu ma vie, ma carrière, la vie qui me passionnait tant, et le plus important, je risquais de perdre mon fiancé, et ma sœur, la même chose.

Voilà pourquoi j’étais un peu mal à l’aise quand Jaylee arriva à l’aéroport. Nous n’échangeâmes aucune parole en chemin vers chez moi. De toute façon, le trajet entre l’aéroport et ma nouvelle demeure n’était pas très loin. Évidemment, nous nous étions échangées les paroles et gestes de politesse, mais sans plus. C’était une des premières fois que je ressentais un froid pareil entre ma sœur et moi, et c’était loin de me mettre à l’aise. Ce fut finalement moi qui pris la parole en arrivant, et Jaylee réussit à m’arracher un sourire, le premier vrai depuis une semaine, aussi léger soit-il, quand elle me dit que la demeure était déjà jolie. - Merci. Mais tu sais, tu peux rester tout le temps que tu as besoin. Tu ne seras jamais de trop ici, crois-moi. Avoir de la compagnie dans cette grande maison, cela n’allait certainement pas me faire de mal. Je regrettais d’avoir acheté une maison alors que pour le moment, j’aurais très bien pu me contenter d’un appartement.

Quand Jaylee répondit à ma question, je me rendis compte que soit je n’avais pas été claire, soit je n’avais pas été vraiment délicate. Je voulais en savoir sur comment Kyle avait vécu son départ, s’il était venu la déposer à l’aéroport – il me semble que cela aurait été le minimum des choses à mon avis – mais à la place, Jaylee me raconta qu’elle avait rencontré un chauffeur de taxi plutôt sympathique, ce qui me fit comprendre que Kyle n’avait pas du tout pris part à son départ, ce qui me brisait le cœur pour elle. Kyle et moi, nous étions devenus plutôt proches, et sa décision de ne pas suivre Jaylee m’avait réellement prise de cours, et m’avait fait reconsidérer ce qui se passait, tout ce que Jaylee avait sacrifié, et tout ça pour moi. Jamais je ne saurais comment la remercier.

Puis, ma sœur me posa la question à laquelle j’aurais préféré ne pas répondre, à savoir comment j’allais depuis mon arrivée ici. Je ne voulais pas mentir à ma sœur, mais d’un autre côté, je voulais la ménager aussi, parce que je savais qu’elle traversait quelque chose de difficile. - Je m’en sors… J’ai trouvé ce boulot dans un café, puis je me suis installée…. Je n’avais jamais été incapable de mentir. Cela ne prit pas de temps pour que je dise, finalement, après avoir passé une main dans mes cheveux : - Jaylee… ça ne va pas du tout… Je ne croyais pas avoir besoin d’en dire plus, et de toute façon, même si j’essayais, j’en serais incapable. Tout me manquait, mon appartement à New York me manquait, ma voiture me manquait, ma carrière me manquait, Shane me manquait… J’étais complètement perdue… Et j’étais loin de jouer un rôle quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beautiful-lie.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I still miss you... A little bit { Jaylee }   

Revenir en haut Aller en bas
 
I still miss you... A little bit { Jaylee }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss azeroth
» Miss Mister HabboGold - Votre slogan + Eliminés
» Miss/Mister HabboGold Carotte sont Emy et Ludio26
» Miss & Mister Amakna
» Miss Nintendo World 2011 (Par Asmodée et Junior Mallow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
betwapples :: LAWAZEE. :: ▲ Suburbans :: MAISON DE CHERYL-
Sauter vers: